Vote par procuration

Vote par procuration

Le vote par procuration permet à un électeur absent le jour d’une élection de se faire représenter par un électeur de son choix. La personne choisie pour voter est désignée librement mais doit toutefois respecter certaines conditions. La démarche s’effectue auprès d’une gendarmerie, d’un commissariat de police ou du Tribunal d’Instance.

Choix du mandataire

La personne qui donne procuration (le mandant) désigne librement la personne qui votera à sa place (le mandataire). Le mandataire doit toutefois répondre à deux conditions : être inscrit dans la même commune que son mandant et ne pas avoir reçu d’autre procuration en France.

Motif de l’absence

Le mandant indique les raisons de son absence par une simple déclaration sur l’honneur prévue sur le formulaire. Il n’a pas à apporter de justificatif supplémentaire.

Établissement de la procuration

Où faire la démarche ?
Le mandant peut se présenter à la brigade de gendarmerie de son domicile.

Démarche personnelle
Le mandant doit se présenter en personne auprès des autorités compétentes. Si son état de santé ou une infirmité sérieuse empêche le déplacement, il peut demander qu’un personnel de police se déplace à domicile pour établir la procuration. La demande de déplacement doit être faite par écrit et accompagnée du certificat médical ou du justificatif de l’infirmité.

Pièces à fournir
Le mandant doit fournir un justificatif d’identité (Carte Nationale d’Identité, passeport ou permis de conduire). Lors de l’établissement de la procuration, le mandant remplit un formulaire sur place où sont précisées plusieurs informations sur le mandataire (nom de famille, nom d’usage, prénom(s), adresse, date et lieu de naissance). Ce formulaire inclut une attestation sur l’honneur mentionnant le motif de l’empêchement.

Délais
Les démarches doivent être effectuées le plus tôt possible pour tenir compte des délais d’acheminement et de traitement de la procuration en mairie. En principe, une procuration peut être établie jusqu’à la veille du scrutin, mais le mandataire risque alors de ne pas pouvoir voter si la commune ne l’a pas reçue à temps.